Comprendre ce virus...

Le cytomégalovirus (ou CMV) est un virus responsable d'infections passant le plus souvent inaperçues. Son caractère pathogène survient surtout chez des patients dont les défenses immunitaires sont faibles : traités par immunodépresseur, atteints par le sida, fœtus. Une infection à cytomégalovirus chez la femme enceinte peut provoquer des lésions chez le fœtus. Il s'agit de l'infection fœtale congénitale la plus fréquente dans les pays industrialisés. Le cytomégalovirus appartient à la famille des herpesvirus qui comprend : le virus de l'herpès simplex, le virus d'Epstein-Barr et le virus varicelle-zona. Cette famille de virus est caractérisée par sa capacité à produire des infections latentes et persistantes. Sa structure comporte un génome, une capside, une enveloppe recouverte de glycoprotéïnes. Le génome (ADN) est emballé dans une structure protéique appelée capside, qui a une conformation géométrique polyédrique. Les atteintes caractéristiques du CMV au niveau du fœtus sont: •une atteinte neurologique plus ou moins sévère, retard mental, une calcification cérébrale à l'échographie ; •une atteinte des nerfs sensoriels : surdité, choriorétinite ; •une atteinte hépatique (ictère, troubles hémorragiques) ; •une atteinte digestive avec une hyperéchogénicité des anses intestinales ; •une thrombopénie ; •un retard de croissance intra-utérin. Le diagnostic est généralement évoqué à l'échographie. Le pronostic est fonction de l'atteinte neurologique. Clinique chez l'adulte : primo-infection de la femme enceinte •80 % des cas : asymptomatique •10 % des cas : syndrome grippal •5 % des cas : fièvre prolongée Signes échographiques Microcéphalie Dilatation des ventricules latéraux du cerveau Retard de croissance intra utérin Hyperéchogénicité des intestins À la naissance Poids et taille de l'enfant sont en dessous de la normale. Parfois un état fébrile est retrouvé.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site